fbpx

SAONA: une île magnifique au coeur du Parc National

_
Viva Wyndham Resorts

Baptisée Saona en 1494, l’ancienne Adamanay est une île singulière de la Mer des Caraïbes. Auparavant la propriété des Tainos, elle a plus tard été découverte par une connaissance de Christophe Colomb venue de Savona. Des siècles plus tard, elle reste une merveille.

Non loin de la côte nord-est de l’actuelle République Dominicaine, l’îlot Adamany, a une superficie de 105 kilomètres carrés: un relief karstique, avec des grottes, des dolines et 90 kilomètres de côtes entourés de récifs coralliens, rocheux au nord et sablonneux au sud, avec de l’eau douce souterraine et de grandes quantités de lagunes salées.

Adamanay, bien qu’habitée depuis 2000 av.JC, fut dirigée par le chef Cotubanama jusqu’en 1494. Michele da Cuneo, une connaissance de Chritophe Colomb, la reçut en cadeau. Originaire de Savona (une ville italienne), elle a plus tard changé son nom en Bella Savonesa. Au cours des 17e et 18e siècles, elle est devenue un lieu de rencontre de corsaires et, par la suite, s’est repeuplée entre les années 1940 et 50, période à partir de laquelle de nombreux palmiers de l’île apparaissent. Aujourd’hui, une communauté dominicaine habite les deux villes de Mano Juan et Catuano.

Cette excursion vous rappellera que Saona n’est pas une île créée pour l’exploitation du tourisme international, mais possède bien une identité ancestrale.

Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux, dont des pélicans, des frégates, des goélands, des pigeons, des flamencos, des pics, des corbeaux, des hiboux et des hérons entourent l’île qui couvre un quart du parc national de l’Est, créé en 1975 et renommé récemment Parc Cotubanama, sous la réglementation du ministère de l’Environnement.

L’île a une atmosphère intemporelle; les maisons ont été reconstruites après les dégâts causés par l’ouragan Georges en 1998. Il s’agit de maisons en bois colorées, avec des sols en béton et des toits de zinc, où vivent les pêcheurs et dont les femmes vendent de l’artisanat. Encore aujourd’hui, l’île inspire un sentiment de gratitude.

Viva Wyndham Resorts possède une plage en concession sur l’île, où il a créé un petit espace à l’usage exclusif des clients qui peuvent se rendre sur l’île quotidiennement à bord de bateaux à moteur ou de catamarans. Ce privilège respecte pleinement la philosophie VivaLife: respect de l’environnement. L’espace n’empiète pas et n’est accessible que pendant la journée; l’écosystème de l’île est préservé et protégé.

Le bateau fait une halte à El Peñón et aux piscines naturelles pour que les hôtes puissent nager dans des eaux peu profondes tout en admirant de magnifiques étoiles de mer.

Nous ferons également un détour au Canto de la Playa, l’un des tronçons les plus spectaculaires de l’île, pour marcher sur une plage de sable fin et nager entre les douces vagues de la mer, ainsi que dans la communauté de Mano Juan aux maisons d’un bleu singulier où vit 90% de la population de l’île.

Saona est l’une des plus belles expériences offertes à Viva Wyndham Dominicus Beach and Viva Wyndham Dominicus Palace